Pilosité : comprendre et éliminer ses poils indésirables

Définition de la pilosité

La pilosité désigne la surface de peau couverte par les poils. Ces derniers, productions filiformes de l’épiderme, sont considérés comme l’un des plus petits organes du corps humain. Deux protéines les enrichissent tout particulièrement :

  • la kératine, qui leur confère leur consistance ;
  • et la mélanine, qui leur donne une certaine coloration.

La pilosité peut s’étendre sur l’ensemble du corps humain, à des degrés différents, à l’exception de la plante des pieds et de la paume des mains. La densité et la topographie des poils dépendent des hormones androgènes et des prédispositions génétiques.

Selon leur localisation, les poils peuvent endosser diverses appellations :

  • les cheveux sur le crâne ;
  • la barbe sur la mâchoire et le cou ;
  • les sourcils au niveau de l’arcade sourcilière ;
  • les cils sur la lèvre des paupières ;
  • le duvet pour les poils fins et presque invisibles du corps et du visage.

Le cycle pilaire

La pilosité se développe principalement au cours de la puberté, sous l’effet des variations hormonales. Un phénomène de pousse des poils s’opère alors de manière cyclique jusqu’à s’estomper chez les personnes âgées.

20 à 30 cycles pilaires s’écoulent au cours d’une vie, constitués de 3 phases distinctes.

phase-anagene

La phase anagène

La phase anagène correspond à la phase de croissance et de pigmentation du poil. 

Ce dernier naît sous la peau, à environ 1,5 mm du derme, et croît sous l’effet de la kératinisation. Ce phénomène de croissance est le même que pour toutes les productions épidermiques, appelées phanères, telles que les ongles et les cheveux.

Le poil s’imprègne également de mélanine et de sébum, au sein d’une gaine appelée follicule pileux, elle-même reliée à une racine, le bulbe.

Cette période, d’une durée moyenne de 1 à 3 mois selon la zone et le type de peau, est la plus propice à l’épilation laser.

phase-catagene

La phase catagène

Pendant cette courte phase de 3 semaines, l’activité du follicule s’interrompt totalement. Le poil se détache du bulbe pour remonter vers la peau. La faible concentration en mélanine limite l’efficacité de l’épilation laser.

phase-anagene

La phase télogène

Pour clôturer le cycle, les poils tombent au bout de 3 à 6 mois et laissent place à la pousse de nouveaux poils.

Au cours de cette phase, on considère que le poil est mort et que la mélanine est inexistante, ce qui rend l’épilation laser inefficace.

Il est bon de noter que la durée du cycle pilaire est asynchrone selon les régions du corps. De même, la durée de chaque phase varie selon la zone pileuse, l’âge et le sexe des individus.

La pilosité chez la femme

Chez la femme, les poils sont principalement concentrés au niveau des aisselles, des bras, du maillot et des jambes.

Le taux d'hormones androgènes étant 20 fois moins important que chez l’homme, la pilosité ne s’étend pas sur des zones telles que le visage, le torse, les épaules, le bas du dos et les cuisses.

Toutefois, la pilosité peut varier selon le phototype et la couleur des cheveux. Les femmes brunes, de type méditerranéennes, ont généralement une pilosité plus développée que les femmes rousses ou blondes. Des poils sur le visage de ces femmes sont susceptibles d’apparaître, généralement sous forme de duvet au niveau des joues et de la lèvre supérieure.

De même, certaines fluctuations hormonales provoquées par la ménopause, la puberté ou un changement de pilule peuvent engendrer l’apparition de poils autour du nombril, sur l'aréole des seins ou sur la lèvre supérieure.

Ces phénomènes n’ont rien d'anormal mais, en cas de gêne, la pilosité indésirable peut être effacée définitivement grâce à l’épilation laser.

pilosite-femme-poil
pilosite-homme-poil

La pilosité chez l’homme

La pilosité est normalement plus développée chez l’homme que chez la femme. En effet, la croissance du poil est favorisée par des hormones androgènes, en particulier la testostérone, plus présentes chez le sexe masculin.

Au niveau corporel, la pilosité de l’homme se concentre aux mêmes zones que pour le sexe féminin (aisselles, bras, organes sexuels et jambes). Elle peut toutefois s’étendre au niveau du torse, du dos ou des épaules.

Autre différence importante : la pilosité faciale et du cou (barbe) est quasi systématique.

Pilosité : dans quels cas vouloir la réduire ?

homme-poilu-laser

En cas de complexe lié à une hyperpilosité

La pilosité est plus ou moins importante selon les individus. Une forte pilosité peut devenir source de gêne voire de complexe, aussi bien chez les femmes que chez les hommes.

L’hyperpilosité se détermine en fonction de la localisation des poils et de leur nature. On distingue plusieurs niveaux d’excès de la pilosité.

  • La pilosité excessive ou hypertrichose simple : les régions habituellement pileuses sont plus denses. Cela peut être lié à des problèmes d’obésité ou à un traitement médicamenteux (corticoïdes ou cyclosporine notamment).
  • L’hirsutisme : la pilosité de la femme est développée sur les zones habituellement masculines (visage, fesses, dos, poitrine). Plus qu’un simple duvet, il s’agit de poils épais et drus, dus à une sécrétion importante d’androgènes ou à une sensibilité de la peau aux taux normaux de testostérone.

Dans ce dernier cas, la pilosité est dite pathologique et il est recommandé de consulter un professionnel de santé.

peau-lisse

Pour retrouver une peau lisse

La pilosité est perçue différemment d’un individu à un autre, selon son sexe, sa culture, son environnement social et climatique, etc.

Certaines personnes souhaitent avoir une peau lisse pour se sentir féminines ou belles, ou pour retrouver une peau confortable au quotidien (en évitant notamment les poils incarnés).

Elles ont alors recours au rasoir, à la cire, à l’épilateur électrique ou à la crème dépilatoire. Bien qu’efficaces pour retrouver une peau imberbe, ces méthodes ont un effet provisoire : les poils repoussent en quelques jours ou semaines. Elles doivent donc être répétées régulièrement pour maintenir un aspect et un toucher lisse de la peau.

Ce travail, souvent invisible, demande un effort d’anticipation et d’organisation souvent contraignant et chronophage.

Nos solutions pour éliminer la pilosité

Épilation laser

La solution idéale pour un gain de confiance et de temps vis-à-vis de sa pilosité. Cette méthode d’épilation définitive vous permettra d’improviser sorties à la piscine, rendez-vous galants et balades estivales. Vous pourrez enfin utiliser votre temps et votre énergie pour des choses qui comptent vraiment pour vous !

expertise-medicale-jade-mazere